26 MAISONS BBC

Logements / Construction neuve

Réinterprétant les codes vernaculaires de l’architecture traditionnelle corse, le projet « Casa Di Petra » se compose de 26 maisons qui s’intègrent totalement dans le paysage et la déclivité naturelle du terrain. Il s’agit d’un projet de territoire global, le plan masse étant dessiné dans une logique de densification qui vise à lutter contre le mitage parcellaire et la surconsommation du foncier corse, et plus particulièrement le site protégé de Palombaggia dont fait partie Piccovaggia.

Les intentions de projet sont animées par une volonté de restaurer le « vivre ensemble » au niveau local. Ainsi, un coeur de hameau d’habitat semi-collectif est introduit dans ce contexte de maisons individuelles et les services y sont partagés.

Cette démarche identitaire et contemporaine est aussi vertueuse qu’écologiste. Sa particularité réside dans l’engagement du maître d’ouvrage qui applique sur ce projet une démarche environnementale poussée à l’extrême.

D’une part, les matériaux présents sur le site, de même que la terre issue des mouvements de terrain, sont triés puis réutilisés dans le projet. Pour preuve, l’ensemble des pierres présentes sur le site sont triées en fonction de leur granulométrie et réutilisées à différentes fins en fonction de leur taille. Ainsi, les plus petites sont dédiées aux tranchées drainantes en rives de maisons ou à la réalisation des hérissons sous dalle béton. Les plus grandes servent à l’appareillage des murs extérieurs.

D’autre part, le sol corse étant riche en essences d’arbres, arbustes et plantes endémiques, la végétation existante est conservée au maximum. Une partie de celle-ci est directement mise en jauge, replantée dans les jardins suivant les zones et les espèces présentes avant implantation des maisons. On peut ainsi trouver des oliviers, chênes, lentisques, myrtes, bruyères, immortelles. L’ensemble des maisons s’intègre et se fonde ainsi dans le maquis corse.
Lieu du projet Corse / lieu dit de Palombaggia (02A)
Surface d’étude 8 220 m2
Surface opérationnelle 5 960 m2
Surface de plancher 2 900 m2 répartis en 26 maisons
Montant des travaux 6 500 000 € HT
Maîtrise d’ouvrage SARL CASA DI PIETRA
Maîtrise d’oeuvre MILANINI (mandataire) + ABA-workshop (co-traitant)
Statut En cours
Année Début du projet 2012
Type de mission Mission complète : conception et réalisation

26 MAISONS BBC

Logements / Construction neuve

Lieu du projet Corse / lieu dit de Palombaggia (02A)
Surface d’étude 8 220 m2
Surface opérationnelle 5 960 m2
Surface de plancher 2 900 m2 répartis en 26 maisons
Montant des travaux 6 500 000 € HT
Maîtrise d’ouvrage SARL CASA DI PIETRA
Maîtrise d’oeuvre MILANINI (mandataire) + ABA-workshop (co-traitant)
Statut En cours
Année Début du projet 2012
Type de mission Mission complète : conception et réalisation
Réinterprétant les codes vernaculaires de l’architecture traditionnelle corse, le projet « Casa Di Petra » se compose de 26 maisons qui s’intègrent totalement dans le paysage et la déclivité naturelle du terrain. Il s’agit d’un projet de territoire global, le plan masse étant dessiné dans une logique de densification qui vise à lutter contre le mitage parcellaire et la surconsommation du foncier corse, et plus particulièrement le site protégé de Palombaggia dont fait partie Piccovaggia.

Les intentions de projet sont animées par une volonté de restaurer le « vivre ensemble » au niveau local. Ainsi, un coeur de hameau d’habitat semi-collectif est introduit dans ce contexte de maisons individuelles et les services y sont partagés.

Cette démarche identitaire et contemporaine est aussi vertueuse qu’écologiste. Sa particularité réside dans l’engagement du maître d’ouvrage qui applique sur ce projet une démarche environnementale poussée à l’extrême.

D’une part, les matériaux présents sur le site, de même que la terre issue des mouvements de terrain, sont triés puis réutilisés dans le projet. Pour preuve, l’ensemble des pierres présentes sur le site sont triées en fonction de leur granulométrie et réutilisées à différentes fins en fonction de leur taille. Ainsi, les plus petites sont dédiées aux tranchées drainantes en rives de maisons ou à la réalisation des hérissons sous dalle béton. Les plus grandes servent à l’appareillage des murs extérieurs.

D’autre part, le sol corse étant riche en essences d’arbres, arbustes et plantes endémiques, la végétation existante est conservée au maximum. Une partie de celle-ci est directement mise en jauge, replantée dans les jardins suivant les zones et les espèces présentes avant implantation des maisons. On peut ainsi trouver des oliviers, chênes, lentisques, myrtes, bruyères, immortelles. L’ensemble des maisons s’intègre et se fonde ainsi dans le maquis corse.

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!